23 juin 2024
cuisine malagasy

Tout savoir sur la cuisine malagasy

Il est difficile de déterminer la véritable identité culturelle de la Grande Ile en dépit de sa grande diversité de richesse dans le domaine. Les origines de la population Malgache, étant nombreuses, sa cuisine est composée de plusieurs saveurs, bien que le repas habituel reste le riz et le met souvent à base de poissons ou de viande.

Le riz, l’aliment de base des Malagasy

Visible dans presque tous les menus proposés par la restauration Malagasy, le riz est l’aliment du quotidien de chaque famille. En effet, il s’agit de la nourriture de base de la population, bien que certaines personnes commencent récemment à se tourner vers d’autres aliments compte tenu du niveau de vie actuel sur l’Ile Rouge.

La préparation du riz est très simple, car il suffit simplement de le faire cuire dans une marmite et d’attendre que l’eau soit totalement absorbée par les grains de riz. Ce qui en résulte un riz à la fois collant et mou. Ce sera, par la suite, consommé pendant tous les repas de la journée. Il est possible que le reste du riz soit cramé pour obtenir du jus plus ou moins amer que l’on peut boire chaud ou froid.

Les épices pour l’assaisonnement

Pour assaisonner les plats malagasy, ils utilisent généralement les poivres, les tomates, l’oignon, le gingembre et l’ail. Cependant, il est également possible de se délester de plats marinés dans du jus de coco ou du piment.

Les plats traditionnels

Quand on cuisine des plats en sauce, à Madagascar, ils sont souvent accompagnés par ce qu’on appelle du « Ro Mazava ». C’est une sorte de bouillon soit à base de brèdes, soit à base de viande de zébu, de poulet ou d’os de porc. On peut par ailleurs trouver du Ro Mazava à base de persil ou d’autres herbes.

Parmi les plats les plus traditionnels Malagasy, on retrouve le « Ravitoto » qui est fréquemment accompagné de la viande de porc bien graisseuse. Il s’agit de feuilles de manioc que l’on pile et que l’on cuise, par la suite, jusqu’à en obtenir une sorte de ragoût. On rencontre ce même plat dans certains pays africains comme le Gabon, le Congo ou encore le Cameroun sous le nom de Saka Saka. Si vous souhaitez suivre un régime précis ou avez de petites, il vous est conseillé de ne pas vous adonner à cette recette sur l’Ile Rouge.

Le pays a différentes spécialités culinaires. Ces dernières varient effectivement en fonction de chaque région. Si on se penche sur le côté nord-est de l’île, on rencontre plusieurs menus à base de lait de coco ou de vanille en sachant que les épices ne sont arrivées qu’à la fin du XVIIe siècle. Des saveurs qui évoquent largement le côté tropical de la Grande Ile. Parmi les nourritures les plus populaires de Madagascar, il y a les plats à base de crustacés et ceux à base de poisson, surtout dans les villes côtières.

Les desserts les plus populaires

Si on se tourne vers les desserts, on remarque de suite que les Malagasy préfèrent les desserts sucrés comme la pâtisserie à base de cacahuète qu’on appelle le « koba » ou le « mofo baolina ». Cette dernière étant une sorte de pain en forme ronde très sucrée. Etant une île tropicale, on retrouve évidemment des desserts à base de fruit, voire des fruits eux-mêmes comme les goyaves, les ananas, les mangues, les litchis, les bananes ou des fruits tempérés comme les abricots, les poires, les pêches, les fraises ou les pommes dans la cuisine malagasy. Pour déguster de bons fruits frais, il faut vous y rendre entre le mois de novembre au mois de mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *