24 octobre 2020
Utilité du chalumeau

Qu’est-ce qu’il faut savoir sur le chalumeau?

Pour acquérir plus d’information sur ce que c’est le chalumeau, cet article est fait pour vous. On y livre diverses informations.

Tout savoir sur le chalumeau

Avec l’évolution technologique actuelle, il n’est plus nécessaire de faire appel à un professionnel pour faire votre soudure. Nombreux sont les outillages nécessaires disponibles sur le marché pour faire sa propre soudure. Parmi ces outillages, on dispose du chalumeau. Mais c’est quoi exactement ? Dans les quelques lignes suivantes, on vous présente tout ce qu’il faut savoir sur le sujet. Découvrez ce que c’est, les types et le mode de fonctionnement.

C’est quoi le chalumeau ?

Pour mieux comprendre le sujet, il faut commencer par une définition exacte de ce que c’est. Le chalumeau est un outil utilisé pour faire quelques bricolages comme la découpe ou la soudure thermique de pièces en métal.
Plus précisément, il s’agit d’une des parties d’un poste de soudure autogène. C’est à travers cet outil que la flamme du poste va s’échapper. À ce moment-là, il y aura mélange entre combustible et comburant. Le chalumeau consiste à faire une soudure à la flamme. Cela implique que les matériaux à souder seront en contact direct avec la flamme. Le chalumeau engendre de ce fait une source de chaleur obtenue grâce à la combustion d’un mélange de gaz. Il sert à la brasure, au soudage ou au soudo-brasage. Dans un chalumeau, on a le mélangeur, la lance et la buse.

Quels types de chalumeau ?

Il existe sur le marché différents types de chalumeaux mis en vente. À noter que chacun de ces chalumeaux possède non seulement des compositions différentes, mais aussi des rôles différents. Faire cette différenciation est surtout nécessaire pour savoir quel type de chalumeau est fait pour soi ! On dispose précisément deux types de chalumeaux.
Dans un premier temps, on dispose le chalumeau mono gaz. Ce type de chalumeau est assez petit, donc très léger. Comme son nom l’indique, le chalumeau fonctionne avec un seul gaz. Il fonctionne grâce au gaz butane avec des petites cartouches jetables. Mise en route, la température de la flamme peut atteindre les 1400 à 1800 °C. C’est un bon moyen pour recuire le tube cuivre. Ainsi, le tube chauffé sera malléable et travailler plus facilement. Ce chalumeau est surtout employé pour des travaux assez restreints. Il est le moins onéreux des chalumeaux.

Dans un second temps, on dispose le chalumeau bi gaz.

C’est le chalumeau professionnel fonctionnant à l’aide de deux gaz. On peut ainsi dire qu’il a une grande autonomie de travail. Le chalumeau bi gaz le plus connu et les plus prisés est le chalumeau oxyacétylène. Il est composé de deux bouteilles contenant de l’oxygène qui est le comburant et de l’acétylène qui est le carburant. La température d’un chalumeau bi gaz peut atteindre 3100 °C. Avec ce type de chalumeau, l’on peut réaliser toutes sortes de travaux de plomberie. Il en est ainsi de la soudure à l’étain, de la brasure forte, de la soudobeasure, de la soudure autogène, de la chauffe des tubes cuivre et de l’acier ainsi que de l’oxycoupage. Assez onéreux, ce chalumeau est si maniable que l’on peut effectuer quelques réglages lors de son utilisation.

Comment fonctionne le chalumeau ?

Les chalumeaux, peu importe leur type, ont un mode de fonctionnement commun. Pour mettre en marche le chalumeau, il faut commencer par ouvrir le gaz grâce à son robinet. On ouvre petit à petit et on allume le chalumeau avec un allume-gaz uniquement. Une fois allumée, il est temps de régler la flamme du chalumeau. Pour ce faire, on ajuste tout simplement le robinet sur le pistolet jusqu’à votre satisfaction. On termine enfin par l’assemblage des pièces avec la baguette de soudure. Il est à savoir que pour faire de la soudure au chalumeau, il faut avoir un tablier en cuir, un gant en cuir et un masque. Ces précautions sont à considérer pour assurer le bon fonctionnement d’un chalumeau dans les règles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *