10 août 2020

Quelques conseils pour démarrer une activité dans les meilleures conditions

Selon les estimations, la période de confinement a entrainé le chômage partiel de plus de 5,7 millions de Français. La situation devrait pousser de nombreux salariés à se lancer en tant qu’auto-entrepreneurs ou à fonder leurs propres entreprises. Seulement, démarrer une activité n’est jamais une mince affaire. Le principal concerné fera face à de nombreux imprévus. Heureusement, il existe aujourd’hui des solutions pour surmonter les obstacles qui se présentent.

Aperçu sur les défis à relever pour se lancer

 

Avant toute chose, le principal concerné doit choisir judicieusement son secteur d’activité. Bien que les intéressés aient le choix entre une infinité de possibilités, il faut s’assurer que son affaire soit rentable. Habituellement, le porteur de projet procédera à une étude de marché. Toutefois, la méthodologie à suivre échappe souvent aux néophytes. En s’y prenant maladroitement, les résultats obtenus ne reflèteront pas la réalité. Ce qui induira certainement l’entrepreneur en erreur.

La question du financement est également préoccupante. La plupart des gens envisagent de souscrire un crédit pour disposer des fonds nécessaires. Seulement, les établissements bancaires octroient rarement un prêt à une entreprise naissante. De ce fait, il faudra trouver une autre solution pour obtenir les liquidités requises. Beaucoup décident notamment de partir à la recherche d’un associé. Toutefois, la vraie difficulté résidera dans la manière de convaincre les investisseurs potentiels.

Enfin, le porteur de projet doit également dénicher un local qui répond à ses besoins. Avec la hausse du prix de l’immobilier, louer un espace quelconque n’est pas à la portée de tout le monde. D’ailleurs, le loyer est généralement plus élevé que celui d’un bien à usage d’habitation. On redoublera donc  d’effort pour trouver des bureaux ou un atelier abordable. Compresser ses dépenses sera crucial en début d’activité.

Intégrer un incubateur : une idée intéressante

Les autorités compétentes sont conscientes de tous les obstacles à la création d’une entreprise. C’est pour cette raison que l’État français a mis en place de nombreuses structures d’accompagnement. Les incubateurs se démarquent particulièrement dans ce domaine. Ces établissements aident les porteurs de projet à faire les bons choix avant même la réalisation des démarches de création. Des spécialistes épaulent le futur dirigeant dans la mise en œuvre d’une étude de marché et l’élaboration d’un business plan. Grâce à cette assistance, on pourra réaliser des projections bien plus réalistes. Par ailleurs, le principal concerné aura tous les documents nécessaires pour obtenir un financement.

Les incubateurs mettent aussi des lieux de travail partagés à la disposition des intéressés. Les auto-entrepreneurs et les employés d’une PME nouvellement créée pourront travailler dans un environnement professionnel  adapté. Ils côtoieront d’autres personnes ambitieuses désirant développer une affaire. Cela pourrait bien aider les gérants inexpérimentés. Pour profiter de ces locaux d’un autre genre, il suffit par exemple de chercher un espace de coworking à saint étienne de montluc. Bien que la location ne soit pas gratuite, le loyer pratiqué sera à la portée du plus grand nombre. Avec tous les équipements déjà en place, le personnel pourra travailler de manière collaborative en toute sérénité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *